dijous, 15 d’agost de 2013

Penombra / Pénombre

 
 


Va ser en arribar aquella ombrel.la de L'Échoppe d'une Chiffonière,
tot just quan començava a treure el nas aquest estiu tan calorós.
Petita, sí, però aquell paquet suggerent, i després l'encant d'allò que té una vida darrere...
em van encisar.

                                                          C'est en arrivant cette ombrelle de L'Échoppe d'une Chiffonière, 
                                                           juste quand cet été si chaud a commencé à sorter le nez.
                                                          Petite, oui, cependant, le paquet suggestif, et puis, 
                                                          la charme de ce qui a une vie derrière soi.
                                                         J'en suis enchantée.
  



 
Amb un blanc trencat, elegant. Elegància de la que ja no n'hi ha. 
Tacada pel temps.
Sortir al sol, amb un vestit blanc, de puntes, i posar el rostre a la seva petita ombra...

                                    Avec ce blanc cassé, élégant. De l'élégance qui ne s'en trouve pas déjà.
                                    Tachée pour le temps. 
                                    Sortir au soleil, avec une robe blanche, et rendre le visage à son petite ombre...






                                                     Un quadre de Sorolla.  
Un tableau de Sorolla.        


                                         

I va començar el joc.
És com amb els ventalls, cercar jocs de llum i ombres, el somni de l'estiu.
I trobar-se amb la penombra, trobar-se amb els matissos del blanc.
Trobar-se amb el color os, ivori, crema, sorra.

                             Et commence le jeu.
                             C'est comme avec des éventails, chercher jeux d'ombres et lumière. Le rêve de l'été.
                             Et se trouver avec la pénombre, se trouver avec des nuances du blanc.
                             Se trouver avec la couleur céruse, ivoire, crème, sable.








Escargotine ens demana el color sable. En tinc tanta a prop meu...
La platja.                                                                               És l'estiu.

                                              Escargotine nous demande la couleur sable. J'en ai autant près de moi...
                                              La plage.                                                                                      C'est l'été.




                                
Però és el meu joc de llum i ombres, la meva penombra, qui em dóna el to.

                                     Mais c'est mon jeu de lumière et d'ombres, ma pénombre, qui me donne le ton.





                Com una música d'Albéniz o de Debussy.

                                                                                 Comme une musique d'Albeniz ou de Debussy.

 
 


 


Penombra d'estiu, calma de sorra blanca. Harmonia.

Pénombre d'été, calme de sable blanche. Harmonie.

 
 
Joiós dia a totes les Maries, Mariones, Mireies, Assumpcions, Assumptes...
 
Joieux jour à toutes les Maries, Mireies, Assomptions...
 
 
Et si vous voulez imaginer la maison de vos rêves,
avec une atmosphère calme...
C'est ce que nous propose Dans le Jardin de Luciole.
 
Qui n'aime rêver à l'atmosphère songé!
 
 
 
 
 
 






38 comentaris:

  1. Quin joc de paraules, llum, penombres i sensacions, es tot un poema.

    ResponElimina
  2. Une très belle interprétation de la couleur sable. Poésie matinée de nostalgie forment un très beau billet.
    Bises et belle soirée ! Je vais voir ton amie.

    ResponElimina
  3. Un doux moment de pure poésie que j'ai beaucoup apprécié ! Gros bisous ma belle

    ResponElimina
  4. Cette ombrelle a du abriter bon nombre de belles dames et demoiselles! elle a subi les ondées soudaines certainement, puis le grand soleil, et maintenant elle vient se poser en douceur sur tes planches et fait office de paravent à ton joli chat tout étonné!
    Belle couleur sable rendue dans cette douce pénombre!
    J'aime beaucoup, beaucoup, ton billet rempli de poésie, chère Sara!
    Bises et belle nuit!
    Ghislaine

    ResponElimina
  5. A l'ombre de ton ombrelle je découvre ce peintre Sorolia... Il se rapproche des impressionnistes que j'aime tant... Je vais voir de plus près ce qu'il a fait... Merci !

    ResponElimina
  6. que article mes dolç i bonic.
    molts petons
    Rosa

    ResponElimina
  7. Ma Chère Sara,
    beauté, poésie, délicatesse,souvenirs d'antan, tout se même pour notre plaisir. Un peu de douceur dans ce monde de brute lol.
    Merci de ta fidélité sur mon blog, j'apprécie énormément.
    Bizzzz
    MAPY

    ResponElimina
  8. Qu'elle est belle cette ombrelle...

    ResponElimina
  9. Oh quelle merveilleuse ombrelle !
    Et quelles belles mises en scènes !
    Tes photos sont fabuleuses !
    J'adore.
    J'espère que tu as passée une belle journée de l'Assomption.
    Bises

    ResponElimina
  10. hello
    on ne sort pas sans son ombrelle , son chapeau , et ses gants
    il était de bon ton , de ne prendre aucun coups de soleil
    il fallait rester le teint blanc
    bravo pour cette jolie ombrelle , moi celle que j'ai est chinoise
    tendresse
    edith (iris)

    ResponElimina
  11. Tout en finesse et poésie.
    Le blanc si pur associé à la couleur du sable, les jours de forte chaleur, deux couleurs qui vont si bien ensemble, rendent l'atmosphère léger et aérien. Une sensation de douceur et de paix se dégage de ce très joli billet.
    A bientôt Sara.
    Bises et gros calins au gentil minou qui se prête volontiers au scénario !
    Christine

    ResponElimina
  12. Quin post mes bonic Sara!!!, potser el frances donc una caire més dolç,no ho se.
    Salut Sara

    ResponElimina
  13. une très jolie ombrelle qui témoigne si joliment par ces douces et pures couleurs d'un été chaleureux et harmonieux
    merci pour ce doux partage
    bisous
    nélinha

    ResponElimina
  14. Coucou Sara,
    j'ai adoré ton billet empreint de douceur et de sérénité mais aussi de poésie. Je me suis vraiment régalée et j'ai découvert avec bonheur le peintre Sorolla, un énorme merci.
    Coup de coeur pour Minou sous l'ombrelle et tes éventails, je les collectionne et les adore.
    Très belle participation pour Chantal.
    Des bisous Sara.
    Lylou

    ResponElimina
  15. Quelle élégance! C'est joli, féminin, raffiné... J'adore! Bisous

    ResponElimina
  16. Poésie et douceur dans des teintes toutes douces à l'ombre de ta magnifique ombrelle,l'été lui va à ravie!
    bises
    Pascale

    ResponElimina
  17. Oh Sara ! Je trouve ces ombrelles d'une élégance folle !

    ResponElimina
  18. Oh là là quel billet remplit de charme et de féménité!!!
    J'ai aussi une ombrelle que j'aime beaucoup.
    A bientôt mach'

    ResponElimina

  19. Tes photos évoquent tant et tant d'agréables moments, ces ombrelles donnent le ton délicat et laisse l'esprit s'emballer !!!!! merci pour ce très beau billet.
    Claudie

    ResponElimina
  20. Un billet plein de délicatesse et de raffinement, j'y verrai bien une paire de gants qui arrivent à mi bras. Bisous

    ResponElimina
  21. Un billet plein de charme et de douceur ...

    ResponElimina
  22. Le chat et l'ombrelle : magnifique association !
    Ronrons des Chats-Pitres.
    Bises, Sara.

    ResponElimina
  23. Comme on est bien a demi dissimulée sous cette jolie ombrelle ....
    La délicatesse, la douceur, une élégance surannée ..... Tout est beau
    dans ce billet - j'aime le voir et le revoir ...
    Douce journée et bises
    Solène

    ResponElimina
  24. Comme elle est superbe, cette ombrelle ! On devrait reprendre l'habitude d'en utiliser.... C'est tellement gracieux et féminin.... Merci pour ces belles photos. Bonne journée !

    ResponElimina
  25. ¡Hola Sara!
    Que entrada tan maravillosa y que preciosidad de sombrilla, un auténtico tesoro.
    El complemento ideal para combatir este sol de verano, ojalá volvieran a ponerse de moda, estaria genial.
    Besotes y feliz verano♥

    ResponElimina
  26. Quina entrada més dolça, suau, tendra.....Les fotografies, genials. Felicitats!!!!
    Petons,
    Olga

    ResponElimina
  27. Que de douceur dans ce billet,
    c' est super beau
    Merci pour ta visite
    A bientôt,bisou
    Clara

    ResponElimina
  28. Que de douceur dans ce billet,
    c' est super beau
    Merci pour ta visite
    A bientôt,bisou
    Clara

    ResponElimina
  29. Cette ombrelle est tout simplement sublime, je n'arrive pas à m'inscrire à ta new.
    Je recommence de suite, mais je viens régulièrement lire tes billets si beaux.
    doux week-end
    bises
    Domi

    ResponElimina
  30. C'est plein de délicatesse et ton ombrelle est propice aux mises en scène!!!
    Bonne journée.
    zibous
    sdd

    ResponElimina
  31. Une jolie ombrelle tout en délicatesse pour une promenade romantique au gré de ses rêves... Belle journée

    ResponElimina
  32. Una participació molt bonica (jo no tinc temps ...)
    Una abraçada
    Noemi

    ResponElimina
  33. Un petit coucou Sara pour te remercier de tes visites chez moi et te souhaiter une très belle soirée d'anniversaire de mariage.
    Bisous Sara.
    Lylou

    ResponElimina
  34. Quelle belle ombrelle ! Elle est superbe et invite à une douce promenade !
    Bisous

    ResponElimina
  35. Elle est très très belle cette ombrelle.j'adore le tableau de Sorolla, je ne connais pas ce peintre, un espagnol?

    ResponElimina
  36. Très belle participation à la ronde des couleurs sable chez Chantal. C'est plein de charme et de poésie. Coup de cœur pour l'ombrelle avec les chats, c'est magnifique et gracieux.
    Merci beaucoup de tes nombreuses visites fidèles chez moi. Bon jeudi et bisous
    Michèle

    ResponElimina
  37. pour la ronde sable d'escargotine, c'est plus qu'élégant, c'est ravissant !

    ResponElimina

Gràcies per deixar el vostre comentari