diumenge, 26 d’agost de 2018

Bonjour Tristesse


Bon dia tristesa.

Tristesa de la solitud, les filles que se'n van,
tots els que han marxat.
Tristesa perquè et saps vulnerable,
perquè et saps finit,
perquè la lleugeresa de l'ésser,
aquest fil de la vida,
es pot trencar en qualsevol moment...
És la tristesa d'estiu.
Tristesa per l'estiu, il.lusions, alegria, però tan curt,
i s'acaba.
L'estiu s'acaba aviat,
tot allò que volies fer, tot allò que pensaves viure,
es queda, una altra vegada,
 al calaix de sastre, i, un altre cop, un llarg hivern,
on la llibertat s'escurça,
on no ets mestressa del teu temps i 
tot queda oblidat, tot queda per fer.
Tristesa perquè el temps passa...




                                                                                                                                     Bonjour tristesse.

                                                                                       Tristesse de la solitude, les filles qui s’en vont,
                                                                                                                      Tous ceux qui se sont allés.
                                                                                                Tristesse parce qu’on se sent vulnérable,
                                                                                                                          Parce que tu te sens finit
                                                                                                                 Parce que la légèreté de l’être,
                                                                                                                                          Ce fil de la vie,
                                                                                              Peut se casser à n’importe quel moment…
                                                                                                                              C’est la tristesse d’été
                                                                               Tristesse pour l’été, iññusions, joie, mais si court…
                                                                                                                                            Et il finisse…
                                                                                                                                        L’été finisse tôt,
                                                                         Tout ce que tu voulais faire, tout ce que tu voulais vivre
                                                                   Reste, une autre fois au bric-à-brac, et, un autre long hiver,
                                                                                                                             Où la liberté s’écourte,
                                                                                             Où l'on n’est pas maîtresse de son temps et
                                                                                                     Tout reste oublié, tout reste pour faire.
                                                                                                        Tristesse parce que le temps passe…
                                                                              


            

6 comentaris:

  1. L'été n'est pas encore fini. Ne sois pas triste.... Bisous

    ResponElimina
  2. Oui c'est vrai un petit air de rentrée, un peu plus frais aussi mais toujours beaucoup de soleil et de ciel bleu ! L'été n'est pas terminé, ne sois pas triste.
    Bisous Sara.
    Lylou

    ResponElimina
  3. Oh ma Sara l'été n'est pas encore tout à fait terminé, ne sois pas triste ! Et puis il y en aura plein d'autres des étés ... Après oui les enfants s'en vont, c'est la vie ...
    Belle soirée, bisous !
    Cathy

    ResponElimina
  4. il ne faut pas être triste , malgré nous les saisons se suivent , et toutes sont belles à leur manière
    c'est le titre d'un roman de " Françoise Sagan " " Bonjour Tristesse "
    gros bisous ma Sara contente de revoir ton blog
    et bien moi aussi j'ai fait un article aujourd'hui
    après bien des semaines
    edith

    ResponElimina
  5. C'est le blues de la rentrée, après une saison bien mouvementée en Catalogne. Mais les Catalans sont des battants, non ? Courage, Sara.
    Ronrons des Chats-Pitres. Bises et bon dimanche.

    ResponElimina

Gràcies per deixar el vostre comentari